söndag, april 02, 2006

Vous nous appelez, on fait appel


Il était parfois difficile de savoir quand il fallait s’arrêter de boire. Mais, dans notre société moderne, il n’y a plus de raison de s’inquiéter. Il existe des médicaments qui vous permettent de prendre encore un verre de vin sans risquer la gueule de bois. Il est possible que ces médicaments soient efficaces aussi.

Mais le jeune homme à la télévision qui me parle de ces merveilles a l’air de passer plus de temps en salle de musculation que dans les bars. La publicité qui domine maintenant dans la plupart des trois cent chaînes de télévision américaine est celle des compagnies pharmaceutiques. Souffrez-vous ou un de vos proches endure-t-il des douleurs provoquées par le cancer ? Essayez notre médicament. Voulez-vous empêcher une crise cardiaque ? Grignoter notre pilule.

Les compagnies donnent souvent quelques instructions qui permettent aux gents de s’auto-diagnostiquer. Avez-vous besoin d’aller souvent aux toilettes ? Avez-vous des problèmes de concentration ? Cela peut être une forme d’hyperactivité de l’adulte. Nous avons la pilule qui vous rend efficace au travail. Un autre jeune homme regarde dans la caméra et dit : « Mon père est mort d’un cancer de la prostate. Avez-vous des cas dans votre famille ? Il est temps de vous faire examiner. »

Il y a quelques années, il y avait beaucoup de cliniques privées qui faisaient de la publicité à la télévision. Elles s’adressaient aux gens qui pouvaient convaincre leurs médecins qu’ils avaient besoin d’une I.R.M. pour voir s’ils avaient une tumeur au cerveau. Des milliers d’Américains ont payé de leur propre poche pour ces services mais, après quelques années, la plupart de ces compagnies a fait faillite.

Après une centaine de pubs pour des compagnies pharmaceutiques, un homme en costume apparaît à l’écran et demande si un médicament vous a rendu malade. Vous avez peut-être même un membre de votre famille qui en est mort. Vous pouvez avoir le droit à un gros dédommagement, explique-t-il. Appelez nous et on fait appel...

Inga kommentarer: